• J'aurais pu devenir grande pianiste ...

    Jeudi 19 juillet 2012                                           Saint Arsène

    200e jour de l'année

    Semaine 29

     

     

     

     

    * La musique est  une révélation plus haute que toute sagesse et toute philosophie *

                                                                                Ludvig Van Bethoven

     

    Elle accompagne notre vie , souligne nos souvenirs ,s'invite dans notre intimité.

    Art universel , la musique possède bien des vertus .

     

     

     

      

     

     

    piano-2.gif Bonjour et bienvenue chez nous .

     

    J'avais 6 ans lorsque j'ai commencé à jouer du piano . Ma mère m'avait mise à

    l'école chez les soeurs . C'était l'époque où les religieuse avaient encore leurs " cornettes " blanches entourant tout le visage, un voile noir descendant jusqu'aux épaules, un longue robe noire à plis large sur lesquelles elles mettaient un long tablier blanc , une croix en bois pendante au bout d'un ruban noir leur servait de " collier ".

    Chaque semaine depuis le CP  on avait des cours de musique ; ça m'a plu tout de suite .

    Déjà à la maternelle je chantais , enfin , ma mère et les soeurs me l'ont raconté , car

    moi .... je ne me souviens plus , le seul vrai souvenir que j'ai , c'est à la messe de minuit à un Noël , j'ai chanté du plus fort que je pouvais " boire un petit coup c'est agréable " , oui  oui c'est vrai j'vous assure ! D'ailleurs ma mère et la famille sont sortis !!!  . Donc à l'école , j'adorais les cours de musique et très vite je voulais jouer

    du piano . La c'était sur un harmonium que la soeur " Honorine " c'était son nom nous apprenait à chanter . Le leçon finie , l'harmonium était ramené dans une salle à côté . Ce n'était pas les élèves qui se déplaçaient !!!  Moi à la récré , je filais en vitesse

    faire quelques notes sans me faire voir .... jusqu'au jour  la soeur ma vu et entendu. je dois dire qu'elle a été super , pas de punitions ni de remontrances !!!  au contraire , elle m'a fait découvrir le solfège et m'apprenant les notes. Et puis pendant les cours elle me faisait jouer . Un jour elle a fait venir ma mère et lui a dit que j'étais très douée pour le piano et que ce serait bien que je prenne des cours .Ma mère lui a dit qu'elle allait réfléchir . En attendant , la soeur pouvait m'apprendre . Je ne sais plus combien de temps j'ai appris avec la soeur , mais un jour ma mère m'a dit que j'allais prendre des leçons avec un professeur . Quelle fut ma joie !!!

    Pendant quelques années je n'ai cessé de faire des progrès et puis un jour ma prof qui disait souvent que j'étais douée , a décidé que je pouvais participer à un concours . Et me voilà partie pour un concours enregistré à la Radio Télévision Française . La trouille ... c'est très impressionnant !  même lorsqu'on a que 10 ans ;  tout comme jouer devant une salle remplie de gens .

     

    moi.jpgEt voilà .... avec ma prof de piano qui était à nos côté pendant le concours mais

    qui n'intervenait d'aucune manière .J'ai joué la " Lettre à Elyse "de Bethoven .

    Après la passage des candidats , il a fallu attendre le vote du jury .

    J'ai été classée .

     

    Diplome.jpg

    Trois ans plus tard , j'ai remis ça ! même classement .

     

    J'ai retrouvé mes cahiers d'exercices lorsque je prenais les cours ...

    1.jpgJ' y allais 2 fois par semaine , entre les deux, je devais faire beaucoup de gammes

    et apprendre le solfège .Ma prof me notait ce qui fallait que je perfectionne et les

    nouveautés à apprendre .

    methode.jpg

    C'était génial , c'est la seule chose de bien que ma mère n'ai jamais faite pour moi !!!

    Et puis à 16 ans , ma mère m'a mise à l'usine pour bosser !!! elle m'a arrêté les cours !

    j'ai joué moins souvent , et puis un beau jour ma mère ma dit qu'elle vendait mon piano !!!!!!!!!  voilà comment tout s'est arrêté pour moi ! et que vouliez vous que je fasse ? ma paye ? ma mère me prenait tout jusqu'au dernier centimes !! pas d'argent de poche !  je devais " mendier " auprès de ma mère lorsque je voulais  m'acheter 1 caramel à la boulangerie ! ( les caramels à 1 centimes " d'anciens francs " ) je pense que certaines d'entre vous les ont connus aussi ?  Ben oui ! je n'ai jamais eu de chance .... ça doit être une sorcière qui s'est penchée sur mon berceau, et non une fée!!

    J'aurais aimé continuer , même en amateur . Tout comme j'aurais  aimé être journaliste de métier , mais voilà , il fallait payer des études !!!!  Je n'aurais plus ramener de paye à la maison ! ainsi passe la vie ...et on est obligé de changer de direction !  Lorsque je suis devenue adulte je me suis jurée que si j'avais des enfants, je les laisserais choisir la profession qu'ils désiraient exercer et que je l'ai aiderais au maximum pour qu'ils y arrivent ! et c'est ce que j'ai fais .

     

    RAGTIME-PIANO.gif

    Je vous souhaite une bonne journée et je vous fais de gros bisous tout doux .

     

    signature_10-copie-1.gif

     




                                                             

                                                           19/07/2012

    Sceau1-copie-1.gif                                                                                      retour à l'accueil  


    « Un nouveau jeu pour mes loulous ....Galerie photos .. en vrac ! »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    27
    anne-marie
    Lundi 17 Septembre 2012 à 23:20
    anne-marie

    Merci de nous raconter quelques passages de ta vie

    Moi aussi j'ai fait du piano au pensionnat avec des soeurs habillaient comme les tiennes - puis après lorsqu'elles ont dit qu'il serait bien de m'inscrire dans une école ma mère n'a pas voulu - trop cher & inutile - jamais eu de piano à la maison non plus - aussi tout comme toi j'ai donné à mon fils le plus possible pour compenser ceux que je n'avais pas eu moi -  ainsi va la vie, il faut apprendre à vivre avec le bonheur  des autres & profiter de l'affection de nos minous

    Pleins de papouilles à Domino & Ulysse & bisous à toi Rosette

    Kaline & Anne-marie

    26
    sophie
    Lundi 17 Septembre 2012 à 23:20
    sophie

    Oh Rosette, comme je comprends ta déception et ta frustration. Bien avant toi, ma grand mère, née en 14, était douée à l'école, et son rêve était de devenir couturière. Mais sa mère ne l'a pas écoutée, elle l'a retirée de l'école et l'a placée comme servante chez des gens "riches". Ma grand mère lui en a toujours voulu. C'est vraiment bien que tu aies réagi en aidant tes enfants à trouver leur voie, et en les soutenant. Ce serait bien si tu pouvais reprendre le piaono :-) C'est un instrument qui m'a toujours fascinée. Tu es vraiment une artiste tu sais, musique, cuisine, écriture, photo...j'admire tes talents. Bisous Rosette, et plein de calinous à Domino et Ulysse.

    25
    bluetit
    Lundi 17 Septembre 2012 à 23:20
    bluetit

    que cest dommage tu n as pas envie d un clavier parfois, meme tout simple pour charmer  les minets,coincidence je viens de discuter avec ma soeur de sa fille qui se fait payer ses sorties alors qu elle travaille en saisonniere je vais lui rapporter ton histoire autre temps mais pas si lointains en fait!

    j ai connu les carambars a 5 cts je suis un peu plus jeune, et les roudoudous!

     bises bonne soirée mes minets viennent réclamer a manger

     

    24
    Lundi 30 Juillet 2012 à 18:11
    laurence

    bonjour Domino,

    au fur et à mesure de la lecture, cela me rappelait des souvenirs, jouer pour un concours radio..lorsque j'ai vu le diplome, petite émotion souvenir, car j'ai participé aussi à ce concours (quelques années plus tard, au violon) du Royaume de la musique. j'avais le même âge, je me souviens toujours de ce que j'ai joué, ça compte beaucoup ces épreuves lorsque l'on est petit.
    Cela a dû être douloureux de voir le piano partir et devoir arrêter.
    C'est vrai la musique possède bien des vertus...tout est musique.
    bises de Laurence 

    23
    Mercredi 25 Juillet 2012 à 22:44
    Mamounette

    Triste à la lecture de ton billet...

    Je t'embrasse

    Mamounette

    22
    Dimanche 22 Juillet 2012 à 17:00
    Mireille

    Rosettte, quel beau talent tu avais et as sûremeetn encore ^^ je suis touchée par ton texte malgré le rêve de jouer du piano tu passes au travers de grandes émotions avec ta mère... et je ne savais pas à propos de ta mère je ne pense pas que tu en aies déjà parlé ici. Si tu savais comme on a des points communs de ce côté avec notre mère on aurait besoin de bien des heures à se raconter devant un café !! bises et tu sais il n'est jamais trop tard dans la vie. Si tu aimes, va pour le piano tu sais qu'ils en vendent des pas chers ou même un clavier, si cela peut t'apporter du bonheur même si tu ne joues que pour toi, tes proches et tes minous :)) bises

    21
    Samedi 21 Juillet 2012 à 17:17

    Coucou ma chère Rosette

    C'est vraiment dommage ! Il est vrai que les parents souvent à cette époque ont brisé les rêves et l'avenir professionnel de leurs enfants (à qui on ne demandait pas l'avis).

    Comme tu dis, ainsi va la vie... Et on n'a pas forcément la bonne fée qui s'est penchée sur son berceau...

    Bises félines

    Béa kimcat

    20
    Samedi 21 Juillet 2012 à 11:01
    Violette dame mauve

    Juste un petit passage parce que j'avais oublé le + hier...

    Bisous

    Violette

    19
    Samedi 21 Juillet 2012 à 10:55
    Michel

    Cette histoire vécue est très émouvante. Et c'est une belle histoire.

     

    On apprend toujours des situations qu'on a vécues, bonnes, ou mauvaises, et le plus souvent, mélangées, parfois de bons souvenirs, parfois de moins bons. mais finalement, avec des enseignements, qui servent plus tard, pour soi-même ou pour d'autres.

     

    Et je vais te dire un secret : la retraite, c'est fait pour tout ce que l'on n'a pas eu le temps ou l'occasion de faire auparavant. Il y a beaucoup de gens qui retrouvent des activités qu'ils ont connues, ou alors qu'ils avaient espéré réaliser. Peut-être, et certainement de façon différente, mais pour soi-même, pour son plaisir, pour se retrouver... Et pourquoi pas, tu trouveras l'occasion de reposer tes doigts sur le clavier d'un piano, ou d'un harmonium... Un de ces instruments délaissés dans une vieille chapelle, ou un piano droit qui sommeille dans les locaux d'une association, ou même, en dénicher un dans une vieille brocante...

    En tous cas, beaucoup de choses sont possibles, qui peuvent arriver, même si on ne les imaginait pas.

    Je te souhaite une très bonne journée avec du beau temps agréable !

    Très grandes bises Rosette !

    18
    Samedi 21 Juillet 2012 à 09:21
    Mialjo, ex madame x

    ben ma Rosette, je crois que toutes les petites filles nées après la guerre, 1950 environ, n'avons pas eu les mêmes chances que d'autres, comme je te comprends, c'était un rève pour moi aussi...mais on avait pas les moyens, tu penses ma mère seule avec 5 gosses...sur les 5 il a fallu choisir, il n'y en a qu'une qui a fait des études, et ce n'était pas moi! Tu as bien fait de faire tout pour tes enfants, ils auront au moins des beaux souvenirs, pas comme nous! plein de bisous. chamitié au poilus.

    17
    Vendredi 20 Juillet 2012 à 16:20
    rolande

    bonjour,

    Oui le piano pour moi c'est une occasion manquée, pour tout dire ma mère n'avait pas les moyens de me payer ni solfège et encore moins piano .... par contre heureux souvenir je me souviens bien des bonbons à 1 centime d'anciens francs que j'allais chercher à l'épicerie du coin, souvenir, souvenirs ... cela fait du bien de les partager

    bises

    16
    Vendredi 20 Juillet 2012 à 15:18
    Zoé de Gavin

    Quelle part de vie tu nous racontes Rosette !

    tu as connu le bonheur pendant ces années et ensuite ....

    La privation !

    C'était pas facile de ce temps là et j'ai connu ça aussi !

    Les gosses que nous étions , nous devions travailler : à l'école, à la maison , au jardin  etc...

    Je te souhaite de pouvoir donner à tes enfants ce dont tu as manqué !!

    Ce dont nous avons souffert, on ne veut surtout pas que celà se reproduise pour nos enfants bien aimés !

    Je te fais de gros gros bisous Rosette et ....foi en l' avenir !

    15
    Vendredi 20 Juillet 2012 à 12:38
    nicole (de Paris)

    Bonjour Domino. C'est une bien belle histoire que tu ns racontes, mais avec son côté chargé de peine et de déception. Hélas je crois bien que plusieurs enfants - surtout des filles - n'ont pu faire le métier qu'elles souhaitaient à une certaine époque, et ce, pour bcp de raisons. En te lisant j'ai retrouvé ce qui se vivait dans ma classe en primaire et même ds les années de collège (que l'on appelait d'un autre nom à ce moment là). Je comprends toute ta déception.

    Moi non plus je n'ai pu faire le métier que j'aurais aimé, car les études étaient coûteuses et pas de garantie de travail à la suite. .... Je te passe les détails ... j'ai bien pleuré. Alors j'ai commencé par le seul métier que je ne voulais pas faire : dactylo. Mais là c'est moi qui ai décidé de travailler jeune car je me disais à quoi bon puisque ..... et à mon époque on donnait sa paie à ses parents (c'était ainsi) par contre Maman me payait de temps en temps un petit quelque chose qu'elle savait me faire plaisir. Puis la vie a bousculé peu à peu les choses ... apportant son lot de peines (maladie puis décès de Maman) mais aussi de joies puisque j'avais pu devenir secrétaire chez un notaire avant la maladie de Maman. Puis de nouveau bousculée, tour à tour de nouveau peines et joies, etc ..... tout cela pour te dire que finalement j'ai eu le bonheur (vrai miracles) après un presque licenciement (changement de patrons ds le notariat), de travailler successivement ds deux branches que je n'aurais pas imaginées qd j'ai débuté .... et ce fut un peu pour moi comme un bon retour des choses, puisque je souhaitais à 15 ans travailler ds un métier artistique (la Haute Couture), et que j'ai fini ma carrière en travaillant ds un media audio même avec un salaire modeste ! Les galères n'ont pas manqué, avant, pdt, après et surtout à la retraite mais qd je "regarde" le chemin parcouru, je suis plutôt "émerveillée".

    Pardon Domino de te raconter tout cela. Mais si je l'ai fait c'est parce que tu m'as rappelé une époque, et ses façons de vivre : les petites camarades qui prenaient des cours de danse ou de piano. Les parents ne pouvant réaliser les rêves de leurs enfants... etc etc. ... C'est fou comme les choses ont progressé rapidement ds la société !  A commencer par bcp plus de métiers ouverts aux filles ; les aides aux études pr certains .....

    Je souhaite de tout mon coeur que cette déception a été compensée pour toi aussi par de fort belles choses ds ta vie, t'apportant le bonheur !!!

    Bonne journée. Gros bisous. Sans oublier les caresses à Domino et Ulysse qui, j'espère pour toi, et pour eux, sont plus calmes ! Nicole75 (ex Nicole près Paris)

    14
    Vendredi 20 Juillet 2012 à 07:36

    C'est vraiment dommage et je comprends ton désarroi; passer à côté de sa passion!!
    Je ne sais quoi dire là, car je suis déçue pour toi.
    Au passage, je te remercie pour l'adresse de la station et c'est là où j'avais remarqué qu'ils en vendaient.
    Bon vendredi et caresses aux poilus.
    Gros bisous 

    13
    Vendredi 20 Juillet 2012 à 07:31
    josie

    dommage,ma fille aussi a fait du piano,c'était un sacerdoce,elle repetait sans arret pendant que les autres jouaient,c'était très dur,elle en a fait son métier ,elle est prof de musique,

    bisous à vous trois

    12
    Vendredi 20 Juillet 2012 à 05:54
    nadia-vraie

    J'ai lu cet article avec beaucoup d'attention et un sentiment de tristesse à la fin.

    Je trouve tellemt triste de priver un enfant de ce qu'il aime et aimerait. Quelle était cette usine?

    la méthode hanon, tu me rappelles plein de souvenirs...

    Bon vendredi Rosette et ne te fais pas triste en te remémorant ces douloureux souvenirs.

    Amicalement.

    11
    Vendredi 20 Juillet 2012 à 04:15
    khanel3

    C'est terrible ton histoire ! merci de nous la raconter !

    10
    Jeudi 19 Juillet 2012 à 22:54
    guillette

    ton histoire m'a émue, sans doute tu aurai fait fait une grande carrière musicale!

    Mais ta maman en a décidé autrement, dommage pour toi. gros bisous à toi et caresses à tes félinous.

    9
    Jeudi 19 Juillet 2012 à 21:45
    caramel

    Coucou Rosette ,

    Tu es très mignonnne et fière devant ton piano et ta professeur a fière allure .Ton diplôme est magnifique ,c'est un beau souvenir !

    gros bisous et câlins à Domino et Ulysse

    8
    Jeudi 19 Juillet 2012 à 21:05
    LADY MARIANNE

    bravo Domino !!
    mais alors pourquoi ne pas reprendre des cours gratuits- voir dans une association !!
    tu devrais chercher ---  quelle déception surtout encore jeune de voir tout s'arrêter !!
    prends ta revanche !!
    gros bisous !!!

    7
    Jeudi 19 Juillet 2012 à 20:43
    margaux33

    un drame une maltraitance .

    j'ai fait aussi du piano chez les soeurs ! les études de czerny ! quel souvenir ! je n'ai jamais joué assez bien pour en faire un métier !

    bises bonne soirée

    6
    Jeudi 19 Juillet 2012 à 20:13

    Je comprends ta déception... tu aurais peut-être pu faire carrière dans la musique si tu avais pu continuer!!!!!!!!!!

    Jolie comme tout sur la photo... tu n'as pas dû changer depuis...

    Merci de nous avoir parlé de cette période de ta vie.

    Bisous et belle soirée

     

    5
    Jeudi 19 Juillet 2012 à 20:12
    Frimousse

    Comme moi !

    J'adore quand ma Maîtresse joue !

    Elle joue même un morceau spécialement pour moi : Let it be.

    Mais y'a que trois ans qu'elle a ce piano là.

    Sur le piano électrique, ça me disait rien.

    Et maintenant, je suis trop vieux, paraît-il.

    Domino, ta Maîtresse te joue-t-elle quelque chose de temps en temps, si elle a un pinao, bien sûr...

     

     

     

     

    4
    Jeudi 19 Juillet 2012 à 20:07
    Annick

    merci Rosette de nous avoir raconté cette page de ta vie!

    tu es bien mignonne au piano! j'aime beaucoup les photos anciennes en noir et blanc!

    mais plus tard as-tu rejoué du piano?ça ne s'oublie pas...

    bisous du jeudi.

    3
    Jeudi 19 Juillet 2012 à 19:18
    Thaddée

    Oh merci Domino pour cet article qui nous permet de te connaître un peu mieux. j'ai lu avec un grand intérêt en me disant "dommage" à la fin, en voyant que ta mère t'avait ôté tout moyen de poursuivre ta vocation. Car tu avais du talent, un talent rare, il aurait fallu l'exploiter ! ... peut-être dans une autre vie :-) Et maintenant, ne connais-tu personne qui ait un piano, où tu puisses jouer quelques gammes ? Le piano, est-ce comme le vélo, est-ce que ça ne s'oublie pas ? En tout cas un article super, un grand merci, et passe une bonne soirée, peut-être mélomane, si on aime jouer de la musique, on aime l'écouter aussi ! Gros gros bisou.

    2
    Jeudi 19 Juillet 2012 à 19:06
    Martine27

    Vendre le piano était vraiment une très mauvaise action ! Comme retirer un verre d'eau à qui à soif ! Et j'ai aussi connu les caramels à un centime

    1
    Jeudi 19 Juillet 2012 à 19:02
    Violette dame mauve

    J'ai également répété la lettre à Elyse pendanr mes cours de piano en 1952!

    Un très intéressant article.

    Gros bisous

    Violette

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :