• Dimanche 13 septembre 2009                     Bonne fête les Aimé
    256e jour de l'année
     37eme semaine

    <<  Le coq en septembre chantant la matinée
                Annonce une abondante rosée  >>


                                 Bonjour , bienvenue chez moi ,
          Je vous souhaite un très bon dimanche  , ici il
          fait très beau , le ciel est bleu , le soleil brille de
          tous ses rayons , une belle journée s'annonce , avant
          l'arrivée de l'automne .
          Je vais vous parler du lac de la Maix , je passerai 
          rapidement sur les légendes , je veux juste vous faire
          découvrir la beauté du site , je m'y suis promenée et
    j'ai beaucoup apprécié .
     Le lac de la maix est situé dans la vallée de Celles sur Plaine , c'est
    en arrivant au village de Vexaincourt , à 3 kms environ , il faut traverser
    des bois sauvages sur une petite route de fotêt , pour arriver au parking
    ou j'ai garer la voiture , et  surprise , une jolie petite fée est venue vers
    moi pour m'emmener vers le lac .





    <<  A l'autre bout du parking  , on
     emprunte un escalier fait de grosses
     pierres plates et tout le long la
     végétation est luxuriante , je ne sais 
     pas le nom de cet arbre avec toutes
     les petites boules rouges , mais c'est très
     beau  >>









    <<  l'escalier de pierres plates 
     je ne les ai pas compter , mais il
     il en a une bonne quantité  .
     tout le long sur la droite un petit
     ruisseau bondit sur les pierres
     au milieu des fougères et autres
     plantes sauvages  >>>















    <<  le petit ruisseau qui longe
     l'escalier >>















    << arrivée en haut de l'escalier
     on aperçois le lac  au fond  >>








     << le lac de la Maix , est un lac naturel  
      de  formation glaciaire du massif
     vosgien . il est situé à 678 mètres
     d'altitude , à une superficie de 
     1,6ha  et une profondeur de 15 mètres >>






    << comme je vous l'ai dis , de
    nombreuses légendes courent sur
    le lac , mais je ne vous en parlerai
    pas , allez voir chez le
    <<Vosgpat Breton >> il vient de
    publier 2 articles très intéressants
    sur ces fameuses histoires " Ici " ou
    encore  " La  "  >>




    je vous laisse découvrir toutes les beautés que la nature nous offre il
    suffit de savoir la regarder , l'admirer et la respecter ...
    << voyez cet arbre , la forme particulière  >>

    Je vous souhaite une très bonne journée et je vous fais de
    Gros Bisous Tout Doux
                                                          

    33 commentaires
  • Samedi 12 septembre 2009                 Bonne fête les Apollinaire
    255e jour de l'année
     37eme semaine

    <<  En septembre 
         Si tu es prudent
         Achète grains et vêtements  >>

                 Bonjour et bienvenue chez moi , je vais 
        vous raconter aujourd'hui une bien drôle et triste
         histoire , celle des vieilles et laides filles du 
         village de Colombey .
        il y a bien longtemps .... le village de Colombey portait
        le curieux nom de << Colombey-aux-belles-femmes >>
        ce qui ne manquait pas d'étonner de de susciter les 
    moqueries des gens des villages avoisinants et des gens de passage .
    -- On a beau chercher  , disaient -ils .... on ne voit aucune belles filles ici 
    et ils souriaient en se moquant .
    Mais bien sur , les habitants du village n'étaient pas des imbéciles ils s'empressaient
    de répondre :
    -- Vous n'en voyez pas car elles ne se montrent qu'aux plus beaux ! ! 
    Puis le temps passa et les plaisanteries finirent par lasser , et au XIXeme
    siècle , il fut décider par le conseil municipal , de supprimer le terme
    " belles femmes " . Mais les années passaient et pas l'un d'elles ne trouvaient 
    de mari .Pourtant , elles avaient tout essayé , les prières à saint André , à 
    saint Gengoult ; elles avaient usé de leur charme , elles avaient prié , elles
    travaillaient très dur , elle étaient même allée chercher des petites étoiles
    sur la colline de Sion ! ! Absolument rien n'y faisait , elles restaient toutes
    vieilles filles et les garçons du village allaient tous voir les autres filles des
    villages voisins . Alors toutes au désespoir , et en dernier recours , les peutes
    filles de Colombey décidèrent de monter à Nancy .


    Elles rencontrèrent le duc :
    << Monseigneur , nous sommes les filles les plus malheureuses de la région , 
    aucun garçon ne nous regarde et ne veut nous prendre pour épouse .>>
    Depuis 20 ans aucun mariage n'avait été célébré à Colombey ! ! !
    << Vous monseigneur qui avez tous les pouvoirs sur vos sujets , donnez nous
    un mari à chacune >>
    -- Je comprends la votre grande peine et votre désir de fonder une famille ,
    mais hélas , je n'ai pas pouvoir de faire des mariages , je peux simplement 
    donner une opportunité à l'une d'entre vous d'avoir un mari ; demain un
    contrebandier , sera pendu sur la grand place de Toul , car il a enfreint la loi
    sur le commerce de sel , s'il choisi l'une d'entre vous , il sera grâcié et elle
    aura un mari .
    Alors , aux premières lueurs de l'aube , elles furent debout , et se préparèrent
    mirent leurs plus beaux habits , se firent des misent en plis , se parèrent de
    leurs plus beaux bijoux . A l'heure prévue de la pendaison , elles étaient toutes
    là , au pieds de la potence .
    Le bourreau expliqua au condamné la décision prise par le duc , de le grâcier
    s'il prenait pour épouse une des filles  présente , et chacune d'elle défila 
    devant lui . La Marie était si vielle que sa peau était crâpie , la Jeanne avait
    un oeil qui regardait à droite et l'autre à gauche , le Valentine avait la denture
    d'un cheval , le Mauricette avait un plus beau visage certes , mais sa bosse dans
    le dos faisait ressotir sa bedaine ... non vraiment , elles étaient vraiment
    plus moches les unes que les autres ! ! 
    Finalement le contrebandier s'écria en se tournant vers le bourrreau :
    -- Elles sont trop peutes , allez fait ta besogne , tire moi haut ....et vite ! !
    * crâpies - ridé
    * peutes - laides
    Je vous souhaite une bonne journée et je vous fais de 
    Gros bisous Tout Doux

                                                                                  

                                   

    22 commentaires
  • Mercredi 2 septembre 2009

                         
                    
                    C'était il y a environ 1200 ans , lors d'un visite qu'il fit
        à l'abbaye de Remiremont , que charlemagne , qui régnait sur
        une grande partie de l' occident , entendit parler de la 
    présence d' aurochs dans les forêts avoisinantes .


    L'empereur sollicita de l'abesse , quelqu'un capable de le guider 
    jusqu'au refuge des bêtes féroces . José , un serf, homme adroit ,
    courageux et connaissant bien la forêt ,  fut désigné pour conduire
    Charlemagne et sa suite . Un campement fut établi à la tombée
    de la nuit , entre Saulxures et Cornimont   , dans un lieu dit
    < La Roche du Corneur >
    Aux premières lueurs de l'aube , l'empereur engagea sa troupe
    à reprendre la marche , très impatient qu'il était de découvrir enfin
    les animaux sauvages .Ils suivirent le fond de la vallée , ou serpente la
    Moselotte , pour arriver bientôt dans un endroit nommé Boeu .La , le guide
    repéra la présence de quelques aurochs , 6 ou 7 qui broutaient bien
    tranquillement dans un grand champs.
    Un plan d'attaque fut vite prêt : une tranchée profonde fut creusée dans
    le sol et fut recouverte de branchages et de feuilles .Ils allumèrent des
    feux d'un côté tandis que des rabatteurs avançaient de l'autre en hurlant.

     Les aurochs éffrayés , se sauvèrent et 3 d'entre
     eux se retrouvèrent prisonniers dans la tranchée.
     Charlemagne , s'attaqua à la plus grosse des
     bêtes , une qui devait bien peser dans les 2 tonnes .
     Il enfonça son épieu au niveau de l'épaule .
     L'auroch se dressa sur ses deux pattes arrières et
    poussa un hurlement terrifiant . Pendant ce temps
    l'empereur avait empoigné son épée et à l'aide de ses deux mains , et d'un seul
    coup , il fendit le crâne de l'animal , le tuant net !
    Les autres bêtes furent abattues par les valets et soldats qui l'accompagnaient.
    En souvenir de cette chasse impériale , José , le  serf fut affranchi et
    Charlemagne offrit à son fils 1 des cornes du plus gros des aurochs , elle
    mesurait 80 centimètres .Le lieu nommé boeu , devint alors Cornimont en
    souvenir de ce beau jour . La corne servit longtemps à rassembler les habitants
    du village par sa sonnerie .
    Mais malheureusement , elle disparut en 1944 , pendant la guerre .
    Et de nos jours il ne reste plus de cette légende ; que le nom de la commune
    et une corne sur le blason de la cité .
    * charlemagne - source histoire du monde *
    Je vous souhaite une bonne journée et je vous fais de
    Gros bisous Tout Doux
                                                             

                                       

    49 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique